Du 28.09.2009 au 30.10.2009

LANGUEDOC - ROUSSILLON par Dominique

NOS ETAPES

VALDIVIENNE (86) - SAINT GERONS (15) - ISPAGNAC (48) - ST JEAN DU GARD (30) - PRAT-PEYROT (30) - ROQUEFORT (12) - SOUMONT (34) - ANIANE (34) - LIAUSSON (34) - PINET (34) - CAZEDARNES (34) - SIRAN (34) - MINERVE (34) - LAGRASSE (11) - DUILHAC (11) - LE BOULOU (66) - TORREILLES (66) - ST MICHEL DE CUXA (66) - LAC DES BOUILLOUSES (66) - DORRES (66) - ESPERAZA (11) - NAILLOUX (31) - ST RUSTICE (31) - NEGREPELISSE (82) - ALBAS (46) - LA JEMAYE (24) - SEGONZAC (16) - LA GARETTE (79)././.

28.09.2009 : LA BAULE - VALDIVIENNE (86) - 309km -
Etape France Passion
Le départ pour le Languedoc-Roussillon s’est fait un peu dans la précipitation. A l’origine nous devions partir deux mois pour la Toscane mais le décès de ma mère en a décidé autrement. Tant pis, nous mettons le cap sur le Languedoc en espérant bénéficier d’un automne clément.
Notre première étape nous permet de découvrir, à VALDIVIENNE au cœur de la région Poitou-Charentes, un élevage de bisons. Avec 350 têtes sur plus de cent hectares, c’est le plus important d’Europe. Notre sympathique hôte est intarissable sur sa passion et nous invite à revenir le premier week-end de mai où il organise une grande fête western et un festival country. Nous découvrons son cheptel au cours d’une belle balade au milieu de ses prairies et charmons nos papilles grâce à un excellent beefsteak.
Ses coordonnées : www.bisonsdupoitou.com

 


29.09.2009 : VALDIVIENNE - SAINT GERONS (15) - 257km -
Bord du lac de St Etienne Cantales
La matinée passe vite entre un footing au milieu des troupeaux de bisons et un long moment à discuter avec notre hôte.
C’est au pied du barrage de ST ETIENNE CANTALES, qu’en milieu d’après-midi nous arrêtons le Ccar. L’endroit est désert en cette saison. Un Ccariste stationné à quelques centaines de mètres vient nous voir et nous sollicite diplomatiquement afin que nous nous rapprochions de lui. Les lieux sont empreints de calme et chacun dormira paisiblement à sa place.

30.09.2009 : SAINT GERONS - ISPAGNAC (48) - 234km
Aire de service
Aujourd’hui, nous pénétrons en Lozère, première étape de notre voyage en Languedoc-Roussillon. Les GORGES DU LOT sont les premières d’une longue série qui émerveilleront notre voyage. A FLORAC, nous montons jusqu’à l’aire de stationnement où quelques places sont encore disponibles. Nous comptons bien y séjourner et profiter de cette magnifique ville située au carrefour de trois sites géologiques : le schiste des Cévennes, le calcaire des Causses et le granit du Mont Lozère et au confluent de 4 cours d’eau. Amoureux des belles randonnées, nos chaussures nous démangent déjà. Seulement voilà, le grain de sable est…un chat.
Appartient-il à un Ccariste ou est-ce un chat des rues ? Nous ne le sauront jamais.
Toujours est-il que notre Véga le voit, que le félin des rues s’en fiche et qu’il se plante devant le Cc. Rien n’y fera et s’est fort marris que nous reprenons la route en direction de QUEZAC. Nous y avions déjà dormi face au Tarn sur le parking de la source. Une mauvaise surprise nous y attend. Des barres de hauteur y ont été implantées interdisant l’accès. C’est presqu’à la nuit tombante que nous nous posons à ISPAGNAC à côté de l’aire de service, entre deux arbres. Un contingent de jeunes pompiers en fêtes et logés non loin de là animera quelque peu le début de nuit.


Saint Gérons
  Ispagnac

01.10.2009 : ISPAGNAC - ST JEAN DU GARD (30) - 64km
Aire de service - Parking de la gare SNCF
Après mon footing matinal avec Véga sur les chemins autour de QUEZAC et après avoir acheté quelques légumes à un producteur local, nous prenons la direction de SAINT JEAN DU GARD par la superbe Route des Cévennes avec un arrêt à ST LAURENT DE TREVES sur les traces des dinosaures et un passage à LE POMPIDOU.
A ST JEAN DU GARD, il n’y a pas foule sur le parking de l’aire de service à la gare. Il faut dire que nous manquons de chance. Le petit train des Cévennes ne fonctionne plus que le week-end à partir…d’aujourd’hui. Tant pis, nous partirons à pied découvrir la « Perle des Cévennes ».

02.10.2009 : ST JEAN DU GARD - PRAT-PEYROT (30) - 108km
Parking naturel
Ce matin nous découvrons que nous ne sommes pas seuls à discuter avec notre compagnon à 4 pattes. Notre voisin, qui voyage seul avec son « bichon », lui tient un long discours en prenant son petit déjeuné. Très attentif, le « kiki » redresse les oreilles, dodeline de la tête et fini par allez chercher sa laisse, accessoire indispensable selon son maître, s’il veut sortir.
Cette nuit, Marie Odile qui souffre du dos depuis le départ a très mal dormi. Je pars en ville en quête d’un ostéopathe. J’en trouve un et j’obtiens un rendez-vous pour la fin de la matinée. Sympathique et surprenant personnage que ce médecin !! Il remet M.O sur pieds et en profite pour nous prodiguer moult recommandations sur la diététique, les médicaments génériques, le vaccin tant attendu contre la grippe « A » et j’en passe.
L’après-midi s’offre à nous. Nous traversons ST HYPPOLITE DU FORT, GANGES, LE VIGAN et nous attaquons la montée vers le point culminant des Cévennes : LE MONT AIGOUAL. Plus nous montons, plus notre navire tangue et roule. Arrivés à destination, le Mt Aigoual et ses 1567m est le jeu d’un vent violent et glacial. C’est encapuchonnés que nous faisons le tour de l’observatoire, le temps quand même de jeter un œil admiratif aux Cévennes qui s’étalent sous nos pieds.
C’est en redescendant que nous trouvons notre coin de bivouac pour la nuit. La station de ski de PRAT PEYROT est déserte en cette saison et s’offre entièrement à nous. Une balade au milieu des sapins, quelques coprins pour le diner et le calme de la nature raviront notre soirée.



Saint Jean du Gard
  Prat Peyrot

 

03.10.2009 : PRAT PEYROT - ROQUEFORT (12) - 104km
Aire de service
Avant de reprendre la route, nous profitons des nombreux sentiers de la station pour partir à la découverte de ce coin de solitude.
Les splendides GORGES DE LA JONTE aux tours calcaires survolées par les vautours fauves nous conduisent au ROZIER. A l’entrée du village, les souvenirs me remontent pêle-mêle en mémoire : Millau et son 100km, son stade, un camping et toute une équipe essayant de dormir serrée sous une toile. Le Rozier 24ème km, une vieille dame qui m’offre un yaourt. Beaucoup plus loin le Col de Tiergues, St Affrique et bientôt l’arrivée de nuit sur le stade ; un week end inoubliable et unique en son temps.
A MILLAU nous nous arrêtons le temps d’une photo sous le viaduc, témoignage contemporain de la témérité de nos architectes et ingénieurs.
Lorsque nous arrivons à ROQUEFORT, le soir tombe et de notre emplacement nous pouvons admirer le soleil couchant sur la vallée du Soulzon.

04.10.2009 : ROQUEFORT
Nous partons visiter le village, ses caves et espérons surtout trouver une boulangerie. La longue rue s’étire avec d’un côté le Combalou et ses caves et de l’autre, en contrebas, l’étroite vallée du Soulzon. Nous choisissons une cave artisanale ; visite, dégustation et achat d’un excellent fromage. Malheureusement nous ne trouverons pas de boulangerie.
L’après-midi nous montons sur le plateau calcaire par un chemin de randonnée dit « Des échelles ». Arrivés presque en haut de la falaise, un surplomb n’est accessible que par deux échelles infranchissables pour notre Véga. Nous revenons au Ccar sans avoir été au bout de notre randonnée.


Gorges de la Jonte
 
Vallée du Soulzon


05.10.2009 : ROQUEFORT - SOUMONT (34) - 92km
Etape France Passion : Prieuré St Michel de Grandmont
Les petites routes sont encore le choix de notre itinéraire du jour. Nous traversons LE CLAPIER, AVENE, les GORGES de l’ORB, LUNAS et SOUMONT. Ce dernier village est situé sur un promontoire et ne peut nous accueillir faute de place. Nous nous rendons alors au Prieuré de St Michel de Grandmont où, après avoir visité le site, nous nous y installons pour la nuit.


06.10.2009 : SOUMONT - ANIANE (34) - 38km
Aire naturelle réservée Ccar
Depuis le départ nous sommes ennuyés par un faux contact à la pompe à eau. Je m’attaque au problème et découvre que l’habillage qui la dissimule est…indémontable, sauf si on enlève le réservoir d‘eau propre. Lors de la dernière révision, devant effectuer une réparation sur la carrosserie à hauteur de cette pompe, le concessionnaire pour l’enlever a du tirer sur les fils électriques et en dessertir un de sa cosse. En me pliant en quatre, je réussi du bout des doigts à retourner la pompe et à refixer correctement le câblage électrique.
C’est à SAINT GUILHEM LE DESERT que nous faisons étape pour midi. C’est l’anniversaire de M.O et pour la circonstance nous nous offrons le déjeuné en terrasse, sur la place du village, à l’ombre des platanes.
Pour digérer nous visitons ce village médiéval situé au cœur d’un paysage exceptionnel de garrigues et de gorges. Une randonnée de 2h00 nous conduira sur les hauteurs du cirque de l’Infernet.
En soirée nous rejoignons ANIANE. Nous stationnons en compagnie de trois autres Ccar sur un terrain ombragé.


Saint Guilhem le Désert
  Cirque de l’Infernet


07.10.2009 : ANIANE - LIAUSSON (34) - 40km
Bord du Lac du Salagou
Ce matin je pars en footing sur le site du Pont du Diable. Le prix pour stationner le temps d’une visite me paraît prohibitif et je poursuis mon entrainement jusqu’à SAINT JEAN DE FOS où je trouve un parking gratuit dans le centre du village. De là, je continue ma route jusqu’à St Guilhem en appréciant de courir dans ces magnifiques GORGES DE L’HERAULT.
En milieu de matinée, nous rejoignons St Jean de Fos que nous visitons ainsi que le site du Pont du Diable avant de nous établir pour la nuit sur les rives du lac du Salagou.


Pont du Diable- Gorges de l’Hérault
  Lac du Salagou

 

08.10.2009 : LIAUSSON - MEZE (34) - 61km
Etape France Passion : Domaine Morin - Langaran
Ce matin, pluie, pluie et pluie. A MEZE notre halte sur l’aire de service est de courte durée. L’endroit ressemble plus à un dépotoir qu’à une aire de service, aussi, après le plein d’eau et la vidange nous quittons les lieux. Le temps n’étant pas de la partie, c’est tôt dans l’après-midi que nous nous arrêtons près de PINET chez un viticulteur. Nous y apprenons ce qu’est le cru « PICPOULE » et, profitant d’une éclaircie, nous allons découvrir ses vignes alentours. Le soir, nous aurons le plus bel orage de notre voyage qui, jusqu’au lendemain, privera notre hôte d’eau et d’électricité.


Pinet
  Le cru Pic Poule

 


09.10.2009 : MEZE - CAZE DARNES (34) - 161km
Abbaye de FONTCAUDE
Notre visite de SETE est brève. Les parkings du bas de la ville sont inondés et envahis. Alors que je programme le GPS pour nous rendre sur le parking Saint Clair situé dans la ville haute, il nous mène à BALARUC LES BAINS. On renonce à SETE et nous nous arrêtons à BOUZIGUES prendre quelques huitres pour le repas de midi. C’est sur une aire de pique-nique avec une superbe vue sur l’ETANG DE THAU que nous les dégusterons, accompagné d’un vin local qu’un brave homme est venu nous vendre sur ce parking.
Repus, nous reprenons la route via AGDE et CAP D’AGDE puis BEZIERS. Y étant nous faisons une halte aux « 9 ECLUSES ». Alors que nous comptons passer la nuit sur les bords du canal de midi, notre déception va grandissante au fil de notre route. Pas moyen de se poser : places trop étroites ou occupées voire carrément supprimées. A CAPESTANG nous abandonnons l’idée de dormir près du canal et prenons la direction de CAZEDARNES. Non loin de là se trouve une Abbaye, l’ABBAYE DE FONTCAUDE. Par expérience nous savons que très souvent nous pouvons nous stationner et passer la nuit auprès de ces sites. C’est en pleine garrigue, au milieu d’un petit hameau noyé dans la verdure que nous trouverons ses vestiges et ….son parking où nous serons les seuls à y dormir.


Abbaye de Fontcaude
  Argens Minervois


10.10.2009 : CAZE DARNES - SIRAN (34) - 100km
Chapelle SAINT GERMAIN
Dès l’ouverture du lieu saint nous visitons l’Abbaye, ultime exemplaire de l’architecture romane dans la région.
ARGENS MINERVOIS est notre halte déjeuné. Nous nous promenons au fil de ses ruelles et montons jusqu’aux ruines de son château.
HOMPS et LA REDORTE ne nous convainquent pas d’y passer la nuit. A VILLENEUVE MINERVOIS nous avons juste le temps de nous installé sur le parking de l’aire de service que nous sommes rejoints par d’autres Ccar. Après réflexion le lieu ne nous séduit guère et nous reprenons notre route. Une ancienne documentation citait une chapelle dans un endroit calme près de SIRAN. Nous la trouvons et nous nous stationnons en face dans un pré arboré d’oliviers. Nous nous rendons à une habitation toute proche où nous sommes accueillis par la maitresse de maison qui ne voit pas d’objection à notre étape nocturne.

11.09.2009 : SIRAN - MINERVE (34) -35km
Le Bois Bas
Nous passons la matinée chez nos « hôtes ». Viticulteurs passionnés en reconversion agriculture biologique, ils nous font découvrir leur production : « La Cuvé Saint Germain ». C’est par le superbe CANYON DE LA CESSE que nous gagnons MINERVE, petit village perché sur un rocher entouré de deux canyons où coulent la Cesse et le Brian. En sortant du parking, après avoir flâné dans ce magnifique village, nous suivons l’indication Bois Bas. Ce matin au cours de la conversation, nos hôtes d’un soir nous ont demandé comment nous étions arrivés jusqu’à eux. « C’est parce que nous recherchons en priorité des coins tranquilles » avons-nous répondu. « Et bien si votre route vous conduit à Minerve ont-ils rétorqué, poussez jusqu’à BOIS BAS. C’est un cul de sac dans le maquis au dessus du canyon de la Cesse. Vous y trouverez une ferme autogérée par un collectif d’écolos pragmatiques. Vous y serrez surement bien reçu ».
Effectivement nous y avons été bien reçus et avons même fait le plein de tomates et de fromages de chèvre avant de bivouaquer dans un champ.


Chapelle Saint Germain
  Canyon de la Cesse
     
Minerve   Minerve

 

12.10.2009 : MINERVE - LAGRASSE (11) - 114km
Aire de service
La nuit dans notre champ communautaire aura été mouvementée. La tramontane s’est levée et le camping car a quelque peu été bousculé. On se serait cru en pleine mer.
C’est une toute petite route qui nous mène à AUTHEZE où nous craignons de rester bloquer par l’étroitesse du passage entre les maisons. C’est à FERRALS LES MONTAGNES que nous retrouvons une départementale plus carrossable.
Nous arrivons à CARCASSONNE peu avant midi et visitons la cité par un après-midi très venté.
Notre manque de chance avec le canal du midi se poursuivra encore aujourd’hui jusqu’à TREBES où l’aire de service a été supprimée. Trop de camping-car et de gêne nous apprend une riveraine. C’est LAGRASSE dans la jolie vallée de l’ORBIEU qui nous accueillera pour deux jours sur son aire de service.


Lagrasse
  Abbaye Bénédictine de Lagrasse

 

13 et 14.10.2009 : LAGRASSE
La journée commence par un footing jusqu’à la chapelle Notre Dame du Carla. Perdue dans les collines couvertes de pins, j’y croise pourtant un jeune moine, chapelet à la main, qui me gratifie d’un « bonjour » plein d’entrain. L’après midi nous retournerons sur ces sentiers caillouteux qui sentent bon la résine et l’automne.
Ce village médiéval classé parmi les plus beaux villages de France mérite qu’on s’y arrête. On aime flâner dans ses vieilles ruelles débouchant sur sa halle du XIVème siècle, emprunter son pont du XIIème et se rendre à son Abbaye bénédictine fondée par Charlemagne. On peut aussi contempler ses vignes qui dégringolent des collines ou bien prendre un bon café à la terrasse d’un bistrot superbement décoré.

5.10.2009 : LAGRASSE - DUILHAC (11) - 83km
Aire de service
Nous continuons notre voyage dans les HAUTES CORBIERES au gré des petites routes et villages tranquilles par le COL DE VILLEROUGE, FELLINES TERMENES, le COL DE CASCAGNE et MONTHOUMET. A PONT D’ORBIEU la route devient plus étroite si bien qu’à SAVIGNAN je dois manœuvrer dans le village pour prendre la direction de SOULATGE. En cours d’après-midi nous avons reçu un appel téléphonique d’un couple d’amis campings cariste, Odile et Jean-Louis. Ils rentrent d’Espagne, et rendez-vous est fixé à DUILHAC au pied du château de PEYREPERTUSE.

16.10.2009 : DUILHAC S/S PEYREPERTUSE
Le site est impressionnant. Le village est construit sur un éperon rocheux et a conservé son centre médiéval. Depuis l’aire ou nous sommes stationnés, on peut admirer le château qui culmine sur la crête à près de 800m d’altitude. Quand on sait que le village est à 400m, on ne peut que s’armer de courage si on veut monter à pied. Et pourtant il faut y monter, même en voiture. Les passionnés d’histoire y trouveront leur compte avec cet édifice dont il est fait mention dès 1070 et qui ensuite sera le témoin de bien des sièges, guerres et croisades. Saint Louis y ordonnera même la réalisation d’un escalier taillé dans la roche et que l’on gravit encore aujourd’hui pour accéder au point culminant, la Chapelle Sant Jordi. La récompense est à l’image de l’effort fourni. De ce point de vue on plonge sur les Corbières dominées par le château voisin de Quéribus, la tour del far de Tautavel et le Força Réal en Roussillon.


Château de Peyrepertuse
  Village des Corbières


17.10.2009 : DUILHAC - LE BOULOU (66) - 117km
Aire de service
Ce matin nos amis reprennent leur route et nous la notre. Nous sommes quelques uns à nous croiser au gré de nos voyages. Un point de chute, une soirée, quelques verres, quelques rires un « au revoir ». Pas de prochain rendez vous !!! On sait qu’on se retrouvera… quelque part à la croisée de deux chemins… un jour.
Sur la route du Château de QUERIBUS, nous nous arrêtons dans un pittoresque village dominé par un moulin à vent et rendu célèbre par son curé : CUCUGNAN.
C’est surtout le moulin qui retient notre attention car à son pied, dans la roche, une boulangerie laisse échapper une odeur de pain à vous délecter les papilles. Le maître des lieux est un passionné. Son pain est fait à l’ancienne avec des céréales dont il a été chercher les graines il y a plus de 20 ans au conservatoire des légumes anciens pour les réintroduire dans la région, là où leur place était prépondérante jusqu’au XIXème siècle.
Le soir, c’est au BOULOU que nous nous posons. Les places de stationnement sont numérotées et bien délimitées. Comme nous arrivons presque les premiers, nous en choisissons une entre un lampadaire et un arbre. De la sorte nous pourrons ouvrir les deux portes de la soute, nos futurs voisins ne pouvant pas nous serrer de trop prêt. Bien nous en à pris car en fin d’après-midi les campings car s’entassent, se serrent, se compriment au point que certains ont de grosses difficultés à ouvrir la porte de leur cellule.



Cucugnan
  Cucugnan


8.10.2009 : LE BOULOU - TORREILLES (66) - 72km
Parking naturel de la plage Nord
La matinée avait bien commencé avec son petit tour au marché local. Nous sommes dimanche, un grand nombre de camping cariste est déjà parti tandis qu’un autre effectue ses vidanges. Je me stationne pour prendre la suite mais pas trop prêt afin de ne pas l’importuner. Là, nous aurons droit à un florilège d’incivilités. Il y aura celui qui tentera de voler son tour, celui qui se collera à l’arrière du Ccar et laissera tourner son moteur et, fin du fin, celui qui vidangera ses toilettes sous notre nez pendant que nous faisons le plein d’eau.
La réalité nous rattrape, l’incivilité est partout.
La visite de PORT VENDRE et de COLLIOURE nous fait oublier cet épisode tandis qu’ARGELES, SAINT CYPRIEN et CANET EN ROUSSILLON ne retiennent guère notre attention.
C’est dans les dunes sauvages de TORREILLES, entre cactus et hautes herbes que nous trouvons notre havre pour la nuit.


Collioure
  Torreilles Plage


19.10.2009 : TORREILLES - SAINT MICHEL DE CUXA (66) - 114km
Parking de l’Abbaye
A RIVESALTES, sur les conseils éclairés de notre cousin Québéquois, éminent sommelier, nous rendons visite à « La Maison CAZES ». Historique de la famille CAZES, cours sur l’élaboration des vins de Rivesaltes et dégustations remplissent notre matinée. D’ailleurs, les dégustations ont tellement été appréciées que le déjeuné arrive à souhait. L’après-midi, c’est par les sauvages et étroites GORGES DU BOULES que nous montons jusqu’au PRIEURE DE SERRABONE. Après sa visite nous nous rendons à SAINT MICHEL DE CUXA où nous nous posons sur le parking de son Abbaye pour la nuit.

20.10.2009 : ST MICHEL DE CUXA - MONT LOUIS (66) - 69km
Bord du Lac des Bouillouses (2017m d’Alt.)
Nous faisons une visite à VERNET LES BAINS et déjeunons sur place avant de rejoindre THUES ENTRE VALLS où nous comptons effectuer la randonnée des Gorges de la Carança. A notre arrivée, un arrêté préfectoral en interdit l’accès. Nous ne sommes guère surpris car le ciel sombre du matin c’est noirci, le vent s’est levé et, quand nous quittons le village, de grosses gouttes arrivent présageant une fin de journée tempétueuse.
De MONT LOUIS nous ne voyons que les remparts car la pluie redouble ne nous encourageant pas à descendre ne fusse que le temps d’une visite. Un coup d’œil sur la carte nous laisse apercevoir un point de vue à une quinzaine de kilomètres, au lieu dit COMBERLAN sur les bords du Lac des Bouillouses. La route qui y mène serpente le long du TET et à travers les sapins jusqu’au pied du barrage. Ce soir le vent nous chahute, il pleut et il ne fait que 5°.


Castelnou
  Abbaye Saint Michel de Cuxa


21.10.2009 : LAC DES BOUILLOUSES - DORRES (66) - 38km
Parking naturel à l’entrée du village
La nuit n’a pas été très bonne. Vent et pluie en bourrasque ont quelque peu perturbé notre sommeil. Nous descendons faire quelques provisions à FONT ROMEU et c’est toujours sous la pluie que nous nous arrêtons à DORRES sur un parking naturel à l’entrée du village. A l’orée d’un chemin, un panneau de bois est implanté sur lequel est grossièrement inscrit « Bains romains » avec une flèche. Nous suivons la direction et quelques centaines de mètres plus bas découvrons, en pleine nature et en extérieur, des bains. Promis, demain on essaye … s’il ne pleut pas !!!


Dorres
  Bains romain de Dorres

22.10.2009 : DORRES - ESPERAZA (66) - 119km
Promenade F. Mitterrand près d’un stade
Si la pluie est moins drue, avec 3° la température reste fraiche. C’est emmitouflés que nous arrivons aux bains romains et c’est prestement que nous nous dévêtons et entrons dans une eau sulfureuse à 41°. Et là, que du bonheur !! Il faut s’imaginer en plein air, au milieu des arbres et avec un panorama somptueux sur les sommets déjà enneigés, allongés dans des baignoires naturelles taillées à même le granit ; le corps au chaud mais la tête au frais. La sensation est jubilatoire et le bienfait ressenti réel lorsque vous en ressortez.
La route empruntée l’après-midi avec sa succession de gorges est d’une grande beauté notamment entre AXAT et QUILLAN avec les GORGES DE SAINT GEORGES et surtout le DEFILE DE PIERRE DE LYS et ses falaises culminant à 700m. Campings car attention à la superstructure, passages étroits et parfois rochers saillants et bas !!!
A ESPERAZA nous trouvons un stationnement le long de l’Aude près d’un stade pour y passer la nuit.


Gorges de Saint Georges
  Défilé de Pierre de Lys


23.10.2009 : ESPERAZA - NAILLOUX (31) - 115km
Bord du Lac de THESAUQUE
Ce matin nous visitons ESPERAZA, petite ville dont nous retiendrons qu’elle possède le premier musée français dédié aux dinosaures.
A LIMOUX alors que nous cherchons un stationnement nous nous retrouvons coincés dans une ruelle près d’un jardin public. Manœuvres sur manœuvres nous nous dégageons mais resterons dans cette rue pour visiter la ville et ensuite déjeuner. Nous passons ensuite à MIREPOIX, cité médiévale et rejoignons le LAC DE THESAUQUE.


Bord du Lac de Thésauque
  Saint Rustice



24.10.2009 : LAC DE THESAUQUE - SAINT RUSTICE (31) - 74km
Ecluse n°9 d’EMBALENS
Nous partons tôt visiter TOULOUSE la ville rose chère à Claude Nougaro. La journée est bien avancée lorsque nous regagnons le Ccar que nous avions laissé à la Cité de l’Espace.
Nous prenons la direction de MONTAUBAN car demain nous devons rendre visite à une amie qui y réside.
L’écluse d’ EMBALENS sur le canal latéral de la Garonne nous semble un bon plan pour passer la nuit. L’éclusier nous promet une nuit calme et un riverain nous souhaite « la bienvenue au paradis ». Ce même riverain, passionnée de modèles réduits ferroviaire nous invité chez lui à découvrir ses réalisations. Sympathique homme avec lequel nous passons un agréable moment mais qui nous alerte quand même quand à la fréquence des trains. La voie ferrée longe le canal et c’est environ 160 trains par jour qui passent. Par jour et par nuit aurait-il du préciser. Nuit perturbée où nous avons appris à différencier au bruit : les trains de marchandises des trains de voyageurs et même des TGV.


25.10.2009 : SAINT RUSTICE - NEGREPELISSE (82) - 65km
Aire de service
C’est les yeux bouffis que nous rendons visite à notre amie et sa fille établis à MONTAUBAN. Puis en soirée nous nous arrêtons à NEGREPELISSE sur une aire de service toute neuve. Située près du terrain de rugby elle est, aujourd’hui dimanche, envahie par les supporters de l’équipe locale. Malgré la défaite de leurs poulains la fête durera jusque tard le soir.


26.10.2009 : NEGREPELISSE - ALBAS (46) - 84km
Aire de service
Ce lendemain matin nous découvrons un lieu très agréable. Entourée d’arbres ou de haies, l’aire donne directement sur le terrain d’entrainement. Pratique avec une grande plateforme pour les vidanges elle est équipée d’un tuyau flexible muni d’un pistolet pour l’eau propre. Nous y restons déjeuner à l’ombre d’un châtaigné sans doute centenaire.
Nous visitons CAHORS avant de découvrir le QUERCY et ses vignobles. Partout les paysages sont superbes habillés des couleurs de l’automne.
Ce soir nous campons à ALBAS sur les berges du LOT.


Albas

 

27.10.2009 : ALBAS - LA JEMAYE (24) - 146km
Parking du Grand Etang
Le village d’ALBAS est édifié sur une falaise au dessus du Lot. La mairie construite sur un à pic vertigineux domine le fleuve et offre une vue imprenable et..impressionnante. Dans la journée nous nous arrêtons à BERGERAC puis gagnons LA JEMAYE où nous passons la nuit près de son grand étang.


28.10.2009 : LA JEMAYE - SEGONZAC (16) - 88km
Aire de service
Ségonzac est une étape que nous apprécions particulièrement. Le village est sympathique, les vignes toutes proches pour de belles balades et enfin l’aire de service est familiale. Six places réparties sous les arbres avec tous les services gratuits même l’électricité. L’après-midi les joueurs de boule viennent animés le jardin public tout proche et le soir, après l’école les bancs et les jeux voient arriver les mamans et leurs jeunes enfants.


29.10.2009 : SEGONZAC - LA GARETTE (79) 115km
Base de loisirs
On ne peut passer en Charente sans visiter COGNAC. Dans son très beau centre historique nous trouvons un négociant en vins et spiritueux qui nous explique toute l’élaboration du divin breuvage.
L’étape du jour se fait sur l’immense base de loisirs de LA GARETTE. Une longue promenade nous conduit à travers le marais poitevin jusqu’à de petits ports aux noms évocateurs comme « La Belette » ou encore « Le vanneau ».

30.10.2009 : LA GARETTE - LA BAULE (44) - 235km
Domicile sous la couette
Encore une sortie qui s’achève. Heureux de partir et heureux de revenir !!!! Alors vivement le prochain départ……