Les Cinque terre et le Mercantour
 
 

En ce début Mai, les tomates sont plantées, le jardin est en état, nous partons en camping-car vers l’Italie visiter les Cinque terre.
Les Cinque Terre , 5 villages incrits au patrimoine mondial de l’Unesco ente Gènes et  la Spézzia :Monterrosso del Mare, Vernazza,Corniglia,Manarola, Riomaggiore.


Donc ce Lundi 8 Mai route vers Pézenas pour visiter la ville.

Pezenas


Un parking, près du terrain de boule, nous permet de nous garer. Pézenas était un des villages favoris de Jean Baptiste Coquelin dit Molière. Les ruelles sont étroites et portent des noms évocateurs : Rue du savon, de la glacière, Conti. On aura compris que ce fut une ville industrielle. Une plaque rappelle qu’est né ici Louis Paulhan qui à LOS Angeles en 1910 battit le record d’altitude avec 1524m. Il fut également le vainqueur d’une course Londres Manchester en 4 h et 12 minutes sur 298 km.
Au cours de notre promenade nous visitons diverses boutiques très agréables pour finir en mangeant une glace faite maison chez Margueritte.

Pezenas
Nuit assez calme .


9 mai -L’après-midi nous arrivons chez nos amis camping-cariste Alain et Violette à La Cadière d’Azur avec qui nous ferons le voyage, guides au combien précieux qui ont déjà fait ce périple.


10 Mai. Départ vers 9 h direction Gènes. Nous doublons quantité de  trains de camions sur l’autoroute « nez dans cul » les uns après les autres. Cela s’ajoute à la pénibilité des tunnels.
Vers 17 h nous arrivons au camping des Cinqueterre à  Levanto. J’avais retenu les places par courriel et un chèque de caution.
Ce camping est un peu loin de la gare mais il a l’avantage d’être silencieux. En Italie, ils mettent du temps pour vous répondre sur une réservation (3 semaine), mais bon…
Une fois les formalités administratives faites, nous allons «  pédibus Jambus » visiter la ville, repérer où se trouve le port (3/4 h de marche), la gare à 20 mn. Ainsi que les épiceries ou boulangeries.


11 Mai. Avec les renseignements du camping, nous allons acheter nos places. Nous décidons d’aller jusqu’à Porto Venere. Cela nous permet de voir toute la côte.

 

mouette

 

Dommage, le soleil n’est pas trop au rendez-vous, la mer est houleuse, pour preuve, une jeune dame près de moi commence à blanchir, aussi avant qu’elle dépose son petit déjeuner l’ancien «  voileu »    lui conseille d’aller au milieu du bateau.
Nous apprécions cette vue des Cinque Terre ainsi que les vignes en étage qui surplombent les maisons multicolores accrochées à la roche entourés par la mer et leurs petits ports.

En attente du bateau   bateau
En attente du bateau   Le bateau

 


Porto Venere est difficile à visiter en CC, il est conseillé de laisser son véhicule dans un parking à quelques kilomètres, une navette amène les touristes dans la ville.
C’est un endroit  très agréable avec son fort et ses immenses plages.

porto venere   Porto venere
Porto Venere et son chateau fort

 


Au retour nous nous arrêtons à Riomaggiore.  Et là les épreuves commencent, escaliers, marche, et ça monte. Visite de l’église de St Jean Baptiste, de l’oratoire de St Rocco , de la forteresse. Les barques de couleur bleue des pêcheurs ajoutent une certaine beauté au décor.

Riomaggiore   Barques
Riomaggiore   Les barques

 


Nous décidons d’aller manger au restaurant. Je dis à mon épouse, prenons le menu comme ça nous ne paierons pas le couvert. Las, malgré mes récriminations il a fallu payer. Le repas était excellent.


Retour vers 19 h au camping, nous réussissons  à avoir la télé, ce qui nous permet d’avoir des nouvelles de France.


12Mai- En train, nous penons des tickets pour 2 jours, c’est nécessaire pour  bien visiter chaque village. Cette formule avantageuse nous permet de visiter et  de cheminer sur les sentiers à volonté.
Comme en France les heures de départ sont aléatoires, les panneaux lumineux sont des renseignements précieux.

 

Monterosso   Barques
Monterosso   Les barques sur la plage

 

 

 


Monterosso Del mare. Belle plage, visite De l’église (comme dab…), du couvent des capucins, du château fort, de la tour Aurore, à voir le géant en béton accroché à la roche.

Le géant


L’avantage ici est qu’une partie de la visite se fait à plat.
A midi avec mon épouse nous décidons de manger un plat unique du rizotto aux fruits de mer. Sur la carte il  est marqué 20 €  pour 2 personnes, en fait c’était 20 € par personne. Nos amis ont choisis d’aller manger des cornets de friture, ils reviennent joviaux car c’était copieux, pas cher et bon.
Vernazza – Certainement le village le plus beau avec ses maisons aux couleurs chatoyantes. Son église, La forteresse, le Belforte et les tours. Ici les bateaux de pêcheurs sont dans la mer.

Vernazza


Balade sur les sentiers pour visiter les vignes en étage et les rails à voie unique permettent de porter le raisin. Quel travail titanesque fait par ces anciennes populations pour obtenir le vin blanc et sciacchetra. Isolés de tout, cela a permis à ces populations de pouvoir vivre en sécurité. La terre et la mer subvenaient à leur besoins. A retenir que pour aller au village depuis le train, tunnel en train, tunnel à pied.

Les vignes

Les jeunes qui jouent au foot en terrasse, face à l’école, se régalent de perdre les ballons afin que les touristes les renvoient.

Vernazza


Corniglia- Le seul village n’ayant pas d’accès direct à la mer. Un mini bus fait la navette pour nous amener au village. Les plus courageux (ou plus jeunes) font le chemin à pied.

 

Corniglia   Corniglia
Corniglia vue de la mer.   Ruelle de Corniglia

 

 

 

balayeur
Le balayeur est au café, personne ne prendra sa pelle.


Visite du système de fortification, de l’Oratoire St Catherine, l’église paroissiale St Pierre. Ruelles étroites et fraiches. En passant il y a un fameux glacier  à l’entrée du village tenu par une sympathique personne.

Le train


Retour à Levanto, le chemin pour revenir au camping parait plus court.


13 Mai.
Visite des maisons colorées de Manarola. Tunnels encore. Ici les bateaux de pêcheurs sont posés en terrasse, une grue permet de les hisser. Lors de notre balade en bateau nous n’avions pas pu accoster, le port est étroit et n’est pas protégé des fortes vagues. On peut aussi se promener sur un chemin au nom évocateur Via dell’amore  (voie de l’amour). Promenade sur les sentiers. Pour ceux qui sont bons marcheurs  on peut rejoindre les divers villages des Cinque Terre.

Manarola   Manarola
Manarola  
Port de Manarola

 


Visite de l’église, le Campanile, la Forteresse, le rempart. Pendant les fêtes de noël le village est illuminé avec des personnages en bois plantés sur le colline.
J’ai repéré  un restau : gnocchis, sauce au pistou (pas fameux à éviter). Nous commandons de l’eau en carafe, 2€80, l’Italie sera toujours l’Italie.

  Manarola


Il est tôt, nous reprenons le train pour Riomagiore, un dernier arrêt à Vernazza puis retour au  camp de base.

 

Riomaggiore

 

14 mai Nous quittons Levanto, la circulation est fluide, c’est un dimanche. Il y a deux lignes blanches continues dans le tunnel qui mène à l’autoroute, 3 voitures nos doublent sans problème. Je suppose que ces lignes  sont là  pour la décoration ?

Cunéo (ou Cuni en italien) nous découvrons une super aire gratuite près des terrains de sport et du fleuve, eau , vidange, électricité. Tout proche il y a un ascenseur pour aller visiter la ville nous tombons bien car ce jour, c’est foire avec pas mal d’étals.
44.385556, 7.551667. Parc de la Gioventu , proche piscine municipale.

Cuni


15 mai
Arrêt à Vernante  village ou vivait le créateur de Pinocchio. Les peintures sur les maisons évoquent les diverses aventure. Laroute parallèle dans le village nous permet de déambuler tranquillement. Nous sommes surpris de voir les gens marcher paisiblement et parler entre eux

Vernante   vernante

Vernante

 


Tunnel de Tende Circulation alternée mais nous passons dès notre arrivée..
Camping municipal de Tende pour poser nos véhicules visite du musée de la vallée des merveilles. Pour aller au camping il ne faut pas avoir un gros véhicule car le passage est très étroit. Le camping municipal est en réfection et le gardien est très sympathique, il nous donnera de bons renseignements pour choisir nos victuailles au marché hebdomadaire. Visite de la ville de tende, ça monte ici aussi…..


16 mai. Violette nous a programmé de la visite  du  vieux Nice par le train des merveilles. Ce train nous amène à travers plusieurs villages jusqu’à destination. Malheureusement de nombreux tunnels nous masquent le paysage mais le peu que nous voyons nous enchante.

Train des merveilles   Tende
Le train des marveilles   Eglise de Tende

 


De la gare au tramway il n’y a qu’un pas.  Le vieux Nice, il est très agréable de se promener dans les vieux quartier, nos pas nous amènent au fort surplombant la baie.
Midi, le restaurant où nous devions manger n’ayant pas répondu à nos coups de téléphone, nous nous rabattons  au Debin ur Begad, tenu par un breton. Le cidre y est excellent et la pissaladière aussi
Retour et arrêt à Breil sur Roya afin de voir ce si joli village, nous prenons le train suivant (italien) pour retourner au camping.

Nice

 

nice


17 Mai, Ce mercredi marché très impressionnant de Tende. Nous partons refaire le circuit de la veille en camping-car .Visite du sanctuaire de Notre Dame des Fontaines décoré de nombreuses peintures (Village de la Bigue). Cette chapelle, par sa décoration rappelle la chapelle Sixtine.Route de la vallée des Mesches et de Valmasque
Balade à pied après Castérino sur le chemin du refuge de Valmasque.

Notre dame des fontaines   Notre dame des fontaines
Notre dame des Fontaines

 


Nous nous posons sur le parking de Castérino .Marche vers la route des lacs, sentier enneigé, à la recherche de bouquetins qu’on aperçoit sur le chemin du retour.

Casterino


La montée est rude car il y a de nombreux virages en épingle, les paysages magnifiques.


18 Mai –Du Mercantour à l’Escarene.
Visite du village de Saorge. Nous laissons un camping-car à la gare car il est difficile de se garer. On a l’impression que ce village est habité par de vieux soixante-huitards.

Le miel vendu dans ce village est d’un gout exceptionnel.

Saorge


Route de montagne par le col de Brouis pour rejoindre Sospel, vidange à l’aire de service, difficile d’accès car un autochtone a décidé d’occuper la route avec sa petite voiture, échange d’amabilité ce qui nous a fait perdre ¼ d’heure.

Saorge


Puis col de Braus, la decente est vertigineuse pour arriver à L’Escarène. Nous retrouvons la « ville » avec ses bruits sa circulation, ses odeurs.
Nuit sur grand parking derrière l’église près des terrains de sport.

Col de Braus


19 mai. Après avoir circulé en partie sur l’autoroute, nous décidons de longer la côte d’Azur. Nous découvrons un nouveau panneau: un camping-car entouré d’un cercle rouge.
Nous mangeons quand même sur le parking de la plage du débarquement  à Cavalaire où pas mal de paillotes sont installées sur la plage.

 


19 mai. Retour au bercail en passant par les Salins de Giraud, cette route de Camargue est très agréable. 
Dans le jardin l’herbe est la chose qui est le moins cultivée, elle a quand même bien poussé.

 


A Levanto il y a une aire de service près de la gare, bruyante. Les autre camping sont très chers ou peu adaptés aux camping-car de plus de 7 m. Il est conseillé de retenir.

Merci à Alain et Violette pour la préparation du voyage dans le Mercantour, aux membres du forum pour leurs précieux conseils.

J'avais acheté la Guide du routard pour ce voyage, dépense inutile car peu de renseignements intéressants.

 

Le circuit dans le Mercantour
Circuit du Mercantour