RECIT DE JACQUELINE ET GILBERT EN IRAN




Départ de Tignieu le 4/3/07 pour le tunnel de Fréjus.

Apres la traversée de l'Italie par l'autoroute, jusqu’à Brindisi via le tunnel de Fréjus nous embarquerons le 7 Mars 2007 pour Igouménitsa vers 17h et débarquerons à 5h30 heure Grecque avec la compagnie Endeavor une des rare à proposer le passage en open-deck en cette saison.

Le 8/3 Après le plein 0,988 le litre, direction Thessalonique par autoroute via les Météores. Beau temps, mais plus frais qu’en Italie .

Nuit à Géfyra à l’embranchement E75-E86 et 20 km de Théssa

Un « grand père » est venu nous demander ou on allait et nous à offert une bouteille de vin.

9/3

Suite à une bonne nuit de réparatrice « courte nuit sur le bateau »route vers Alexandroúpolis, par un temps moyen et peu de station pour approvisionnement. Dormi sur port de plaisance, vent et fraicheur.

10/3

Réveil frileux, temps couvert et fort vent du nord. Direction frontière Turque après approvisionnement à supermarché Champion.

Formalité rapide, change « commission 4% » puis route sur Istanbul que nous avons traversé vers 17h30 « pas triste » et un peu plus à l’est un petit parking nous attendait pour la nuit.

11/3

Apres avoir pris le train 23 fois +le stop de 342 vl, bus etc., nous prenons l’autoroute pour Ankara que nous traversons sans problème, et arrêt dans une station à 20km de Kirikkale

12/3

Journée ensoleillée, mais sur les plateaux encore de la neige. Altitude entre 13et1500m. Route très moyenne depuis Ankara

Le soir parking sur station, guidé par la jandarma très sympa. Petit resto bon et copieux à Yldizeli

(45km de Sivas)

13/3

Nuit très fraiche, et ce matin au réveil un peu de neige. Nous prenons la route qui nous emmènera par une succession de col à plus de 2100 m avec de la neige de chaque coté mais de superbe vue de montagne, jusqu’a Erzincan, ou nous ferons quelques achats au super marcket du coin et pour passer la nuit derrière celui-ci.

Des enfants sont venus nous proposer du miel avec un adulte, il semblait tellement appétissant que laffaire fut vite conclue.

14/3

Ce matin pas de gel mais pas loin !!Direction Erzurum, route très mauvaise avec beaucoup de nid de poule que l’eau comble se qui quelquefois réserve de drôles de surprises. Erzurum complètement enneigé, pas d’arrêt ici, nous continuons donc vers Pasinier dans le brouillard et la neige. Enfin un petit coin au sommet d’un col, « 2315m » à peu prés propre, nous permis un déjeuner rapide.

L’après midi, à battu tous les records cette portion qui nous emmènera jusqu’à Agri nous offrit une chaussée sans revêtement sur plus de 25km avec nid de poule impressionnant, ornière faisant chasser le camion, et des poids lourd chargés à mort slalomant au milieu de ce chaos. Finalement nous faisons comme eux. Une fois à Agri nous cherchons un lavage pour le bahut car il est gris et nous n’osons plus le toucher.

Nuit sur le parking de la station, c’est une journée marquante !!!!

15/3

Après une bonne nuit, il nous partons sur Dogubayasit, il reste environ 152 km route à peu près normale. Quelques achats dans cette ville du « bout du monde », ici c’est une autre planète rue défoncée ou plus asphaltée immeuble miteux, vraiment le parent pauvre de la Turquie !

Mais la population toujours souriante et accueillante avec nous.

Repas près du palais du palais d’Isat Pacha ou nous pensons passer la nuit, mais une bourrasque de neige sur le sol gelé nous obligea par sécurité à redescendre et nous dormirons sur un parking.

Rencontré un couple d’allemand revenant d’Inde, il nous donnerons quelques renseignements sur leur passage en Iran.

16/3

Neige au réveil, mais pas importante. Direction le centre de Dogu pour faire de GPL pour nos bouteilles de gaz, ainsi qu’un peu de gasoil pour aller à la frontière, là nous verrons les camionneurs siphonner le réservoir de leur camion et
les transvaser dans des récipients plastique. Enfin nous allons voir cette fameuse frontière ?

Avant la douane Turque quelques immeubles vétustes et tristes puis passage dans une mare de boue avant les premières formalités que nous passerons sans encombre afin de passer la nuit entre les 2 postes. Demain sera un autre jour !!!!!



16/3

Réveil en fanfare, pour passage en Iran par un faux-vrai policier Turc qui vient nous chercher et nous presse pour les dernières formalités de police Turque et essai de nous soutirer 50 €,on lui donne 30£ Turque (pas content).Passons en Iran par un lourd portail ,style prison direction locaux de police ou tout va assez vite ,jusqu’à la demande du fameux sésame !!!

Nous avions rendez-vous avec Hossein (notre contact qui depuis la France, via internet et nous avait prévu le carnet de passage en douane à notre arrivé en Iran, ainsi que son ai
de pour l’assurance du véhicule)
Après mainte discussion et coup de téléphone nous avons pu le joindre et apprendre qu’il avait eu un accident .Hossein une fois ici tout ce décanta très vite et nous avons enfin pu partir en règle mais nous avons perdu une journée.

Descente vers Maku ou nous passerons la nuit dans parking d’hôtel au calme.

18/3

Derrière cette journée stressante cette nuit fut appréciée, puis direction Tabriz par une bonne route avec soleil et sommets enneigés de chaque coté. Plein de gazole pour 0 € 80 et 59 l !!!

Couché au dessus du camping (celui-ci plein de neige) sur grand parking. Des Iraniens en couple viennent causer avec nous et nous souhaite la bienvenue. Quelques un s’installent sous de petites tentes rondes pour la nuit, ils ne vont pas avoir chaud !!!

19/3

Nuit calme, mais réveil froid avec soleil. De nouveau des curieux, et photos ensemble ce sera le début d’une grande série.

Départ avec Hossein pour l’assurance du bahut, visite de Tabriz, bazar, mosquée avec école coranique etc.…Hossein nous quitte et nous le remercions encore.

Route puis autoroute vers Zanjân ou nous passerons la nuit sur parking payant et bruyant, mais bon…

20/3

Après quelques emplettes, direction Kushan, mais à Karaj nous manquons la bifurcation afin d’éviter Téhéran à l’aller, erreur fatale .Ensuite nombreux détours plus la nuit qui arrive, derniers recours, la police, qui nous invitera à dormir près de leur caserne. En cour de route arrêt à Sultaniyet mais l’intérieur de la mosquée était tout en échafaudage rien pu voir.

21/3

Nous reconsultons nos cartes dès le réveil et trouvons notre chemin .Arrivé à Kashan nous trouvons un stationnement sur un boulevard avec une multitude de gens qui font du camping sur les trottoirs et les espaces vert toujours avec leurs petites tentes rondes, et là quelle ambiance ;
nous saurons bientôt que c’est la fête du printemps, et que ça dure 15 jours. En gros, un pique nique à l’échelle nationale par famille entière.





Les jardins de fin



Les jardins de Fin



22/3

Soirée festive s’il en est, photos, gentillesse re-photos bienvenue, incroyable nous repensons à tous ceux qui nous traitaient de fou de venir dans ce pays !!!!!!!!

Prenons un taxi, direction centre ville, et visite du bazar et de son caravansérail, puis un artisan nous offre de montée sur les toits par son atelier et d’ici vue sur la ville incroyable. Dôme de mosquée, le dessus du caravansérail faïence, dorure, le tout dans un écrin de montagne. Repas rapide dans un petit resto, et nous achèverons notre visite par les jardins de Fin. La encore, séance photo avec de nombreuses familles embrassades émouvantes parfois .quel accueil.

Retour au camping car pour une nouvelle soirée au milieu de nos tentes.





Chacun sa place

Chacun sa place



23/3

Au matin réparation du chauffage route car une petite fuite dans la cellule et départ pour Ispahan par Natanz afin de visiter Abyneh superbe petit village rouge .Bivouac a Natanz après course et plein.

24/3

Nuit très calme et fin de parcours pour Ispahan ou nous arrivons dans la matinée .Installation au camping, repas. Essayons de prendre un taxi mais un Iranien, nous propose de nous descendre centre ville. Prenons contact avec cette cité d’un charme particulier, au bout de quelque heure on a l’impression d’être un peu chez soi .Par endroit suranné et plus loin trépidante mais toujours chaleureuse. Après kébab et soirée à flâner, retour en taxi.

25/3

Ce matin nous partons de bonne heure pour une nouvelle journée de visite, pensions encore utiliser un taxi, mais nouvelle offre de prise en charge et de nouveau échange d’adresse mail .Visite des mosquées et palais sur la très belle place de l’Imam ainsi que du musée. Remontée vers le fameux pont double que nous verrons cette fois ci de nuit avec des jets d’eau colorées. Retour en taxi repas rapide et le lit HS…..

26/3

Nous quittons Ispahan à regret et prenons la route de
Shiraz par Yasul,
ou nous couchons près de militaire, avons eu presque une journée de pluie.

27/3

Nuit très pluvieuse et fin de route dans un déluge de pluie, vent, neige dommage car cette route de montagne devait être intéressante. Pendant une accalmie nous visiterons la ville avec sa forteresse ainsi que le Bazar et mosquée. Nuit sur parking gardé.




Citadelle de Karim Khan

Citadelle de Karim Khan à Shiraz





28/3

Avant de partir d
ernier tour en ville pour approvisionnements et trouver la poste puis direction Persépolis sous la pluie !!!! Arrivé sur un immense parking, beaucoup de monde .Essayons de visiter mais nouvelle averse nous renonçons, on verra demain.


porte


Pièces du musée de Persépolis





La porte


Porte



29/3

Réveillé par la police vers 10h30 pour nous faire bivouaquer près d’eux nous tentons de leurs expliquer que nous sommes
très bien mais gentiment ils insistent alors ….

au réveil, le bon avec le soleil. Vite départ pour le site car la foule arrive. Nous y passerons les 2/3
de la journée. Un petit en cas et nous nous dirigeons sur Yazd .Remplissons le réservoir à Abarkuh et trouvons un parking près d’un cimetière et mosquée pour la nuit.

30/3

Fin de parcours, arrivé centre ville ou nous demandons à la maréchau
ssée un parking pour la nuit ? Ils nous emmène dans un parking gardé ou il nous faudra négocier avec le gardien car visiblement il nous prend pour des Américain !!!!..

Visite de la cité, et le soir petit resto, kebab bon et copieux, et flânerie avant de rentrer mais bien couvert car petit vent frais.

31/3

Route vers Kerman après encore une nuit
fraîche, arrivé dans l’après-midi et course au gazole réservoir très bas et quelques soucis pour en avoir, nous faisons le plein grâce à un policier. Nous trouvons un stationnement pour la nuit. Petit tour dans le bazar (on est voisin) malgré un étudiant rabatteur un peu collant premier repère pour demain.

1/4

Cette journée ce passera à visiter la ville et de nouveau le bazar sans l’un des plus beau d’Iran. De retour au véhicule un étudiant nous attendait, il parlait français, nous fit apporter des gâteaux, puis avec sa copine ,il nous invitèrent a visiter les jardins de Mahant ,petite cité à une trentaine de km de Kerman. Là encore impossible de payer ni entrer ni boisson. Nous avons passé avec eux un très agréable moment. Nous lui demandons si une bouteille de whiskies lui ferait plaisir ? Apparemment ce fut le cas.

Nous sommes séparé, alors que nous avons encore tellement de chose a échanger.

Prenons alors la route pour Tabas et étape à Ravar.


2/4

Nuit calme (ça devient rasoir !!!)
et reprenons notre itinéraire, petite halte à midi, quant 2 couples s’approchent pour nous saluer et prendre des photos, et visiblement, de joyeux drilles. Ils habitent Mashhad et nous invitent à passer les voir, mais notre programme est tellement chargé que ce sera dur .Arriverons à Tabas dans l’après-midi .Visite des jardins et de la palmeraie jusqu’à la tombée de la nuit. Repas, et flânerie en soirée dans la ville. Avons dormi sur un parking près de la palmeraie.

3/4

Départ sur Mashhad ville très religieuse pas très loin de la frontière Turkmène et Afghane. Longue étape avec de gros orages, bivouac à 30 km avant d’arriver à
Mashhad pour entrer assez tôt le matin (Pas aux aurores faut pas exagérer.)

4/4

Arrivé à Mashhad vers 9 H et pas de problème pour trouver un stationnement, et après une petite demi-heure de marche nous arrivons au mausolée de l’imam Résa ou une Iranienne viendra nous servir de guide en Français, tchador obligatoire pour les femmes qui nous sera procuré à l’entrée. Nous pourrons tous visiter sauf l’enceinte sacrée, ni film ni photo ; dommage car c’est impressionnant.


Nous visionnerons dans une salle une vidéo et nous recevrons le DVD de celle-ci, puis à la fin de notre visite notre guide nous appris que notre visite nous était offert par la république Islamique d’Iran !!!!!Petit tour dans une galerie commerçante pour faire provisi
on de safran car très réputé (comme les pistaches de Kerman).

Nous reprendrons la route direction la mer Caspienne, et nous dormirons à Chenaran invité par la police toujours avec beaucoup de courtoisie.

5/4

Départ pour Gondab Kavus, visite de la tour sur un terre plein .Shopping et essayons de trouver un bivouac mais nous ferons une petite dizaine de Km jusqu’à Ali Abad.

6/4

Départ pour Bandar Torkeman, à la suite d’une nuit chaotique (beaucoup de circulation), arrivé au bord de la mer Caspienne, sous un temps gris, cherchons un restaurant que ne trouverons pas, et repartons un peu déçu de ce premier contact, pour Kenar Darya. Repas avec le soleil à midi. Gros souci pour finaliser notre destination, et c’est une famille qui va nous prendre en charge jusqu’au bout en ce déroutant de 40 km pour nous offrir des oranges et des rafraîchissements dans un bar sympa ou nous attirons la curiosité. Ils nous quittèrent après avoir passé un super moment d’échange en nous indiquant le camping motel. La encore à peine installé, le gérant vint nous offrir le thé au camping car. Une petite fille intriguée par notre maison, et que nous ferons monter et visiter avec du chocolat (Français), repartie en courant et revient avec la maman et des oranges, puis se fus la grand-mère .Soirée très agréable en bord de mer.


7/4

Ce matin nous prenons notre temps avant de démarrer. Passons à l’entrée pour régler, mais le gérant refusera malgré notre insistance. Direction Téhéran par une superbe route de montagne avec col autour de 2800m
avec comme arrière plan le mont Kuh-e Demavend .Arrêt à Rudehen pour la nuit.

8/4

Reprenons la route vers Téhéran, de plus en plus de circulation cette ville est très grande et nous demanderons plusieurs fois notre chemin, pour nous rendre au parking du mont Tochan, indiqué par des comptes rendu de voyageurs .Apparemment cette année il ne voulait pas de nous la nuit, et c’est l’épouse d’un coopérant Suisse qui proposeras le stationnement près de chez eux ainsi que le dîner.
Avec toute la famille encore une soirée agréable ou nous apprendrons pas mal de chose sur la vie ici. Auparavant nous descendrons jusqu’au métro avec son chauffeur pour voir le bazar, pas mal mais sans plus .Demain nous ferons palais et musée.

9/4

Ce matin, départ assez tôt, taxi puis métro pour faire les différents musée et palais de la ville à midi nous prenons le repas dans une cafétéria ou un groupe de jeune femmes attablées pas loin pris contact avec nous pour applaudir notre démarche à visiter leur pays en regrettant qu’il n’y est pas plus de touriste à venir ici ce qui pense t’elles permettrait plus de liberté pour eux .Nous avons pu échanger pas mal avec elles, notamment sur le voile !!!!!! Elles nous quittèrent en venant nous serrer ostensiblement la main (aux hommes) devant une salle pleine !

Terminerons notre visite et retour au bahut pareil qu’a l’aller.

Soirée apéro et adieu avec nos petits Suisses dans le camping car en prenant soin de bien tirer les rideaux.




Palais des Shahs


Palais des Shahs





10/4

Route vers Chalus, mais à Kurag, obligation de faire demi tour
barrage de police,
on ne saura pas pourquoi, remontons plus au nord, par Qazvin pour Bandar Anzali .Très gros orage dans la montagne puis brouillard .Arrêt à Fuman pour la nuit .Les villageois nous font stationner sur le trottoir à cause des camions (un peu fou !) Un couple en caravane, avec leurs enfants, veulent que nous prenions le thé dans leur caravane, mais vu le manque de place on se retrouve chez nous .Le papa parle un peu le français et l’allemand car il a travaillé dans ces pays.

11/4

Nuit pas terrible, circulation + pluie .Reprenons la route pour Rasth début de matinée sans pluie ensuite déluge jusqu’à Astava tout près de la frontière d’Azerbaïdjan .Dormi dans cette ville en bord de Caspienne.






La tête dans les nuages

La tête dans les nuages



12/4

Nuit tranquille puis route pour Kandovan via Tabriz, be
lle route avec quelquefois la tête dans les nuages. Surprenant village très peuplé avec hôpital à l’intérieur des grottes de lave, une espèce de Cappadoce en plus petit, agrémenté d’un torrent à ses pieds.

Nous dormirons là.





Kandovan



Le village de Kandovan



13/4

Une petite visite matinale du village avec le lever du soleil, puis départ vers Tabriz ou nous ferons quelques emplettes puis nous prendrons la direction de Bazargan, arrêt pour la nuit sur la route.

14/4

Nous remontons vers la frontière Turques, par un petit crochet afin de visiter une petite église Arménienne perdue dans la montagne, à 3000 mètres .Visite et rencontre d’un couple Suédo-Iranien parlant Français, échange, sur ce lieu perdu un peu magique.

Retour sur Maku, pour notre dernière nuit dans ce pays que nous allons quitter à regret, il y aurait tellement de chose à voir encore et de rencontre !

15/4
Pluie la nuit, remontons au poste frontière avec un peu de neige en haut .Après
les formalité douanière, nous passons à Dogubayasit, pour le plein de gaz et eau ,et prenons la direction de la frontière de Syrie par le lac de Van .

Nous ferons étape à Van sur un parking à coté d’une supérette.

16/4

Départ pour Diyarbakir, contournons le lac de Van, sur 130 km mais après 40 km le temps devient floconneux puis de plus en plus épais et lorsque nous passons Tatvan, il y a déjà 30 cm sur les voitures et la route devient damée .Nous quittons Tatvan sous une très grosse bourrasque et la visibilité réduite ,un camion se met en travers mais nous arrivons à passer de justesse pour finir enfin cette cote .Sur le plateau beaucoup de vent avec au moins 60 cm sur les coté. Le reste de l’étape ne fut pas mieux, gros grésil, pluie, plus de revêtement sur plusieurs centaines de mètre avec des nids d’autruches incroyable !!! Arriverons à Diarbakir fourbu.

Nuit sur parking de bus gardé




LAc de VAn


Lac de Van le 16 avril 2007



17/4

Route vers la frontière Syrienne nous ferons un arrêt à Sanli-Urfa, visite de la forteresse, et des fameux bassins aux car
pes sacrés,
puis nous repartirons vers la petite ville frontière de Alkahale , et nous ferons halte sur une station ,et après le thé invitation pour le repas avec toute la famille ,encore une super soirée avec un repas délicieux préparé par une excellente maîtresse de maison avec deux adorables bambins .




le bassin des carpes sacrées


Le bassin des carpes sacrées



18/4

Nous avons quitté nos hôtes si sympathiques avec un peu de regret et nous nous dirigeons vers le poste frontière poste plus que minable et des 2 cotés, mais police et douane sympa .Apparemment nous venons d’une autre planète.

Nous prendrons la direction d’Ar-Raqqa mais arrivé là, pour nous le voyage finira ici et le soir même nous prendrons le chemin du retour par Alep.


Quelques chiffres



Italie

Gazole = 1,10 à1,18 € litre



Grèce

Gazole = 0,92 à 0,97 € litre



Change Turquie :

1 € =1,83 Livre

Gazole = 1
, 27 litre



Change Iran

1 € =12260 Rial

Gazole 1 plein = 1 € !!! Soit 6600 km avec environ 12 €



Change Syrie

1 € = 68, 74 Livre

Gazole = 0, 10 € litre



Pour un total de 15780 km dont :

9180 km, répartis entre la France, l’Italie, la Grèce, la Turquie, aller retour dont 330 km en Syrie = 972, € 10 de carburant.




Pour tous renseignements complémentaires veuillez contacter le S A V .



Jacqueline & Gilbert